Notre équipe Clients On recrute   🚀 Experts-comptables Se connecter Demander une démo
Interview ingenieur et co-fondateur chez Pennylane

Être ingénieur chez Pennylane I Rencontre avec Quentin et Thierry

Fanny Duverger, portrait.

FANNY DUVERGER

Brand & Content Manager

Publié le 09/03/2021

Quentin de Metz et Thierry Deo sont 2 des 7 co-fondateurs de Pennylane. Tous deux ingénieurs, ils ont déjà participé à l’aventure PriceMatch, la première start-up fondée par quasiment la même bande d’entrepreneurs, revendue à Booking en 2015.

      

Qu’est-ce qui leur plaît chez Pennylane ? Pas seulement de travailler entre amis, figurez-vous ! L’impact positif que leur travail a sur des centaines d’entreprises joue beaucoup aussi. Rencontre. 👇

Quels sont les principaux défis techniques à relever chez Pennylane ?

On a avant un gros challenge produit à résoudre. La première difficulté consiste en la grande diversité de nos clients. Ils sont plus de 700 aujourd’hui ; on a des restaurateurs, des commerçants et e-commerçants, beaucoup de start-ups mais aussi des TPE/PME… Toutes ces entreprises ont des besoins spécifiques et différents. C’est notre rôle d’identifier le dénominateur commun à leurs difficultés et de leur proposer un outil qui leur convienne à tous. C’est un défi en termes de compréhension de leurs besoins, puis en termes de modélisation !    

         

Le deuxième défi technique tient à l’ambition de Pennylane : proposer une plateforme qui centralise tout là où, historiquement, le dirigeant avait besoin de passer d’un outil à un autre pour surveiller sa trésorerie, régler ses fournisseurs, facturer ses clients… L’un des gros points forts de Pennylane, c’est justement de leur permettre d’effectuer toutes ces actions au même endroit. Et nous avons l’ambition d’offrir, pour chaque besoin, un service aussi compétitif que les versions stand-alone. C’est du travail !      

      

Le dernier enjeu, plus humain que technique pour le coup, c’est de bien gérer l’hyper-croissance de Pennylane. L’air de rien, on a lancé notre offre il y a seulement un an et, depuis, nous sommes passés de 2 développeurs à 15 ; de 0 à 100 employés sur l’ensemble de la boîte ! C’est un défi aussi de faire grandir l’équipe à cette vitesse et à ce point, de faire en sorte que l’on travaille tous de concert et que chacun s’épanouisse dans ses missions.      

Qu’est-ce qui vous plaît le plus dans votre travail, au quotidien ?

3 choses en particulier. D’abord, le fait de résoudre un vrai problème qu’ont les entreprises. Dès qu’on sort une nouvelle fonctionnalité, on reçoit des retours : des clients, des experts-comptables, des équipes en interne… Les dirigeants et les comptables se connectent quotidiennement à la plateforme. Notre produit fait une véritable différence pour toutes ces personnes ! Elle leur permet de prendre des décisions mieux informées et de gérer plus efficacement leur business, mais aussi de réduire le temps consacré aux tâches les plus chronophages qui n’ont aucune valeur ajoutée.   

          

La deuxième chose est liée à l’organisation même de l’équipe tech. Chaque code est systématiquement revu par le reste de l’équipe et notre déploiement est automatisé. Ce que l’on a codé à 11h est live à midi ! Nous avons la chance d’avoir une équipe talentueuse et expérimentée, ce qui rend ce processus de relecture vraiment enrichissant. On a également une codebase très saine : Pennylane a été lancé il y a un an, la première ligne de code a été écrite il y a un an et demi. On n’a quasiment pas de legacy.

      

Le troisième et dernier élément, c’est notre participation à la réflexion autour du produit. Chez Pennylane, les ingénieurs ne sont pas de simples exécutants, bien au contraire. Nous travaillons main dans la main avec les Product Managers. Leur rôle va être de très bien identifier le problème côté client, mais c’est à nous de trouver une solution technique à ce problème, ou de challenger celle qui nous est proposée. Le Product Manager n’arrive jamais vers nous avec un cahier des charges et une solution toute cuite. C’est aux ingénieurs de proposer une solution qui s’intégrera avec le reste de la plateforme.      

La majorité de l’équipe tech est remote. Comment ça se passe avec le reste de la boîte ?

Bien ! On ne se sent pas du tout mis à l’écart. Nous sommes en contact quotidien avec les Product Managers et l’équipe comptable. On a un channel Slack commun avec les comptables où ils nous font remonter tous leurs besoins pas encore remplis par la plateforme mais aussi les bugs qu’ils remarquent et les requêtes de leurs clients. C’est satisfaisant d’avoir des retours aussi rapides, de sentir que le produit que l’on conçoit est réellement utilisé. Si ça plante, on ne met jamais longtemps à le savoir !      

      

Notre relation n’est pas uniquement virtuelle non plus. Tous les 2 mois, toute l’équipe tech se rend à Paris pour 3 jours. C’est l’occasion de rencontrer, en vrai, les comptables et les clients, de les observer quand ils utilisent la plateforme… Parfois, on développe une fonctionnalité en pensant à un usage, et quand on observe l’utilisateur, il s’en sert d’une façon complètement différente, à laquelle on n’avait pas du tout pensé.      

      

Bref, pendant ces trois jours, on observe, on fait le point sur des sujets communs, on se retrouve pour un escape game et des jeux de société et, quand la situation le permet, pour une soirée ou un déjeuner…       

Qu’est-ce qui attend les nouvelles recrues qui rejoignent l’équipe tech ?

Pennylane a un processus d’onboarding assez solide, je crois. En tout cas, on nous en dit du bien !       

      

On essaie de faire commencer tous les nouveaux employés au début du mois, pour créer une sorte de “promotion” et que personne ne se sente perdu. Pendant une semaine, toutes ces nouvelles recrues rencontrent les représentants de chaque business units (produit, compta, sales, marketing, onboarding…) pour se familiariser avec notre vision et les différents “départements” de Pennylane. C’est un bon moyen de situer les gens aussi, et d’avoir une vue d’ensemble du fonctionnement de la boîte, comprendre qui fait quoi, et organiser des rencontres.      

      

Côté tech, l’onboarding continue pendant 6 semaines auprès d’un buddy dédié. Pendant un mois et demi, les nouveaux ingénieurs ont l’occasion de travailler sur les 4 briques du produit (achats, ventes, trésorerie et comptabilité) avant de choisir vers laquelle ils souhaitent s’orienter. L’avantage, c’est qu’il y en a pour tous les goûts : si on est plutôt front ou back-end, si on s’intéresse à l’expérience utilisateur…      

L’équipe tech en chiffres :

  • 15 ingénieurs, dont 2 co-fondateurs

  • 10 dépôts GitHub

  • 30 commits / jour

  • 300 deploys / mois

      


      

Cette interview vous a donné envie de vous frotter à ces défis techniques et de changer la façon dont les dirigeants de TPE, PME et start-ups françaises pilotent leur entreprise ?

      

Ça tombe bien ! Nous sommes à la recherche d’ingénieurs créatifs et ambitieux. Retrouvez nos offres sur LinkedIn et Welcome to the Jungle. À bientôt !

Fanny Duverger, portrait.

FANNY DUVERGER

Brand & Content Manager

Publié le 09/03/2021

Que vous soyez une startup, une TPE/PME ou un acteur e-commerce, Pennylane vous rejoint au coeur de l’action.

Demander une démo
Afin d’optimiser votre expérience, ce site utilise des cookies 🍪, que vous acceptez en poursuivant votre navigation.