Notre équipe Blog Se connecter DEMANDER UNE DÉMO

Financer sa startup : connaissez-vous la venture debt ?

ALEXANDRE ROQUOPLO

Expert comptable @ Pennylane

Publié le 07/05/2020

Qu’est qu’une venture debt?

Pour une startup il est difficile de s’adresser à une banque pour obtenir un prêt. En effet, les banques sont très attentives au risque de défaut des emprunteurs.

 

La création d’une startup est une prise de risque notamment en raison d’un business model souvent incertain. Même si il existe plusieurs dispositifs pour obtenir plus facilement un prêt, la startup qui est une entreprise pionnière évolue dans un climat de forte incertitude qui le plus souvent la disqualifie, de ce fait, de pouvoir s’adresser à une banque pour ses besoins de financement.

 

Il existe pourtant des cas ou les banques peuvent intervenir dans le financement des startups. Certaines banques peuvent notamment accorder un financement sous forme de dettes qui peut intervenir au même moment qu’une levée de fonds en capital ou postérieurement. On parle alors d’un investissement en venture debt / venture loan qui est un prêt avec un taux d’intérêt garanti sur une période de plusieurs années.

 

Pour compenser le risque plus élevé inhérent à la startup la banque accorde ce prêt avec un droit de souscription au capital et la mise en place de garanties spécifiques permettant le remboursement du prêt prioritairement par rapport aux autres dettes. On parle de dette senior. La banque qui accorde une venture debt vise en général un retour financier de 8% à 25% du montant prêté ( le retour financier trouve son origine dans les intérêts mais aussi sur le rendement de la part du capital de la startup qu’elle aura pu souscrire).

 

Quel est l’intérêt pour une startup de souscrire une venture debt ?

En phase de levée de fonds, pourquoi la startup aurait-elle besoin d’emprunter ?

 

Partons du principe que le financement avec des fonds levés en série A (1,5m€) permet à la startup d’obtenir 15 à 20 mois de trésorerie pour le développement d’un modèle d’activité générateur de profit sur le long terme. Le fait de coupler le capital avec de la dette ( environ 30% de la levée soit 0,4m€) peut lui permettre une marge de 3 à 6 mois supplémentaires pour atteindre son objectif en évitant une dilution trop importante et ainsi boucler sa prochaine levée avec une valorisation plus favorable. En quelque sorte cela peut faire office d’un matelas de sécurité permettant de faire le bridge entre 2 levées.

 

Une autre raison de souscrire une venture debt pourrait être de refinancer une dette existante. Lors d’un tour de table pour une série B il peut être intéressant de refinancer la dette existante pour obtenir des meilleures conditions de remboursement (étalement).

 

La souscription d’une venture debt est également l’opportunité pour une startup de financer un projet optionnel à valeur ajoutée qui ne figurait pas dans le business plan initial, mais qui serait à même de contribuer à la croissance et une meilleure rentabilité financière.

 

En synthèse l’avantage d’une venture debt:

 

  • La venture debt permet aux fondateurs de startups de financer leurs activités sans diluer davantage la propriété de la startup.

  • Aucune évaluation n’est requise, et cela est très utile si votre startup a été sous-performante et que vous souhaitez éviter que votre entreprise soit évaluée dans son état actuel.

  • Comble un gap lorsque les fonds obtenus lors de la levée ne sont pas assez importants pour atteindre les objectifs fixés.

 

Limites à recourir à une venture debt

Le fait de s’endetter dans une trop grande proportion peut être mal perçu par les VC. En effet la startup peut avoir une difficulté à rembourser sa dette et les VC accepteraient difficilement que l’argent frais apporté ait pour objet de rembourser une dette dont le montant a déjà été utilisé pour la croissance.

 

Une démarche saine serait de ne pas emprunter en venture debt un montant de plus de 5 à 6 mois de trésorerie. Les investisseurs sont présent pour aider l’entreprise à se développer et non rembourser les prêteurs précédents.

 

Également le risque peut venir de conditions contractuelles très restrictives et défavorables à l’entreprise (nous y reviendrons dans un prochains articles).

 

Comment OneCPA peut vous aider dans votre projet de souscrire une venture debt ?

La première étape sera d’échanger avec le dirigeant et voir dans quelle mesure la souscription d’une venture debt est une solution de financement adaptée pour la startup.

 

Si la startup ne se porte pas bien, l’ajout d’une dette senior (créancier garanti de premier rang) serait une mauvaise idée car cela rendrait les choses plus difficiles pour une prochaine levée de fonds.

 

Par contre si la startup se porte bien et que vous avez finalisé un premier tour de table, l’ajout d’une venture debt peut être un très bon outil.

 

Après avoir déterminé si la souscription d’une venture debt est adaptée à vos besoins, nous pourrons vous aiguiller vers différentes banques et envisager des rencontres pour déterminer les termes de la venture debt. OneCPA se charge alors de rassembler et d’établir l’information financière demandée par la banque.

 

Une fois que le banquier aura revu les documents, il sera en mesure de vous faire une proposition. Nous analyserons avec vous les termes (covenants) de l’offre et en modélisant par exemple le TRI ou en déterminant le coût de la dette pour que la startup ait bien conscience de combien lui coûte le prêt.

ALEXANDRE ROQUOPLO

Expert comptable @ Pennylane

Publié le 07/05/2020

Que vous soyez une startup, une TPE/PME ou un acteur e-commerce, Pennylane vous rejoint au coeur de l’action.

Demander une démo
Afin d’optimiser votre expérience, ce site utilise des cookies 🍪, que vous acceptez en poursuivant votre navigation.